Tracker et étudier les retombées d’un article sur les « social networks », vos publipostages ou vos annonces Adwords est fondamental pour une stratégie marketing. Pour cela, utiliser Google Analytics est essentiel afin d’interpréter et d’analyser les conversions sur votre site Web pour saisir le raisonnement et le comportement d’achat de votre cybernaute. C’est là qu’interviendront le suivi manuel (Tag UTM) et automatique de vos annonces.

Afin de bien comprendre ces deux principes, nous allons vous expliquer ce que c’est, comment les utiliser et comment les configurer pour rendre vos analyses beaucoup plus détaillées via Google Adwords, les autres administrations publicitaires et les différents leviers marketing.

Tracking des annonces publicitaires ?

Le tracking des annonces publicitaires est un groupement d’outils qui permettent d’assembler, de tracker et d’étudier des informations comportementales de vos cybernautes sur votre site Web. Pour ce faire, vous devez baliser les liens en fonction des informations que vous souhaitez collectées.

Cela vous permettra de répondre à certaines questions que vous vous posez telles que le nombre de cybernautes qui achèteront vos articles, le temps d’occupation de votre site par vos cybernautes ainsi que ce qui se passe après que vos cybernautes aient cliqué sur les liens intégrés dans vos publipostages.

Ce procédé permet également d’améliorer vos annonces marketing en fonction du comportement de vos cybernautes et vous laisse le choix entre deux méthodes : le suivi automatique et manuel.

Suivi automatique de vos annonces via Google Adwords ?

De base, Google Adwords intègre de manière automatique un balisage de vos adresses URL (lien sur lequel clique le cybernaute et qui se trouve dans une annonce ou un publipostage par exemple).

Lorsque vous créez une campagne, il vous suffit d’intégrer l’URL de destination et Adwords se charge du reste du processus. Cela vous permet d’obtenir un gain de temps et d’éviter de faire des erreurs. De plus, ce procédé permet à ce que vous accédiez à des informations analytiques dans leur intégralité, ce qui est impossible avec un Tag UTM, suivi manuel. Il s’agit d’avoir accès à des informations telles que les emplacements, la position des keywords…

Pour vérifier la bonne mise en place de cet outil, vous devez suivre le processus suivant :

Vous rendre sur le compte concerné – Cliquez sur la roue dentée (située en haut, à droite) – Cliquez sur PARAMETRE DU COMPTE – Cliquez sur l’onglet PREFERENCES – Cliquez sur le chapitre SUIVI

Suivi manuel de vos annonces via le Tag UTM ?

Malgré le fait que les réseaux sociaux disposent de données de bonne valeurs sur vos annonces publicitaires et que les autres leviers marketing tels que les newsletters n’offrent, quant à eux, aucune possibilité de suivi, il est pourtant difficile de faire mieux que Google Analytics car ce logiciel vous donne accès à des informations complètes sur vos annonces marketing et à des statistiques plus avancées.

Ce procédé est possible par le biais du suivi manuel dit Tracking via UTM – Urchin Tracking Module (ndlr : Google a racheté la société URCHIN en 2005 et à donné son nom à ce logiciel).

Le Tracking via Tag UTM à donné naissance au procédé de Google Analytics car ce balisage, utilisé efficacement, vous permettra d’améliorer la connectivité de vos contenus afin d’optimiser l’efficience de vos annonces.

De plus, il s’agit de balises à ajouter dans vos URL de destination et lorsqu’un cybernaute clique sur cet URL contenant les règles du Tag UTM, les balises seront transférées vers Google Analytics afin d’être suivies.

Prenons l’exemple de l’URL suivant :

https://www.freelance-sea.fr/extension-sms-adwords-nouvel-outil-conversion-client/?utm_source=newsletter-externe-aout-2017-SEA&utm_medium=email&utm_campaign=ASUC-Campagne-search&utm_content=lien-footer

L’URL sera séparé des paramètres du Tag UTM par un point d’interrogation, la partie se trouvant à gauche, dans votre URL, va rediriger votre cybernaute vers la page que vous aurez choisie et la partie droite (par paire) correspond aux paramètres et aux valeurs séparées par le signe « = » que vous pourrez configurer. De plus, toutes ces informations vont être transférées à Google Analytics sans créer d’interférences avec votre landing page.

Le tracking manuel vous servira donc lorsque votre site n’admet pas les paramétrages d’URL arbitraires. Cela reste occasionnel mais certains SGC (Système de Gestion de Contenu) n’acceptent pas les paramètres d’URL hasardeux et le lien redirige vers une page erreur. Pour cela et si vous utilisez également d’autres outils de statistiques, vous devez obligatoirement vous diriger vers le marquage manuel ou utiliser une solution qui associera votre outil de statistiques avec le tag manuel.

Google met donc à votre disposition un mode opératoire afin de vous aider pour la mise en place du lien UTM (adresse : https://ga-dev-tools.appspot.com/campaign-url-builder).

Pour cela, nous vous conseillons de paramétrer selon les informations que nous venons de vous donner et Google mettra à votre disposition l’URL finalisé avec UTM. De plus, nous vous informons que l’identification des indicateurs ne va pas au-delà de 2048 caractères. Enfin, vous devrez faire attention à ce que votre URL soit vu par vos cybernautes et de ne pas concevoir des paramètres pouvant sensibiliser vos internautes comme par exemple, une annonce visant les seniors et où le mot clé choisi sera « vieux ».

De plus, lors de la génération de votre URL via Google, vous devrez le copier puis l’intégrer comme URL de destination dans la landing page lorsque vous créez votre annonce. Vous devrez également prendre en compte que le réseau social Facebook ne fonctionne pas comme les autres.

En effet, Facebook met à votre disposition une partie SUIVI et vous devrez donc coller uniquement la partie de votre URL se trouvant après le point d’interrogation (ce qui veut dire sans la première partie de l’URL).

Concernant le trackage manuel, vous avez plusieurs annonces sur lesquelles ce procédé fonctionne :

La « Campaign Source » qui identifiera l’annonceur, le site web et la publication qui génère votre trafic. Cette information permet de distinguer l’origine de votre trafic de façon détaillée. Vous pourrez paramétrer les ajustements essentiels en fonction de vos statistiques sur les réseaux sociaux.

La « Campaign Term » permet de séparer vos keywords. Il vous sera donc possible de distinguer les keywords achetés dans le cas d’une campagne parrainée afin de connaître celles qui atteindront les objectifs les plus importants.

La « Campaign Medium » permet de reconnaître un support marketing ou publicitaire. Cela permet de savoir si le cybernaute est allé sur votre page suite à un clic dans un lien contenu dans votre publipostage ou votre newsletter. Cela permet d’étudier, de manière précise, les informations relatives à votre newsletter ou sur tout autre format tel que les PDF.

La « Campaign Name » permet de distinguer le nom de l’annonce en corrélation avec votre publicité. Cela vous permettra d’adhérer à la structure de vos annonces Adwords ou de séparer vos annonces (exemple : Campagne-notoriété, Campagne-produits…)

La « Campaign Content » permet de distinguer de nombreux liens dans une campagne. Cela vous servira lorsque votre site contient un lien pur, une bannière et un bouton Call-To-Action sur une même page. Cela vous permettra de connaître les performances de chacun de ces indicateurs.

Vous avez donc toutes les clés en main pour réussir dans vos tags manuels et/ou automatiques. A vous de jouer !

Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à consulter les autres articles de notre Blog !